Au début, j’hésitais. Je me demandais si je plaçais le sujet dans ma rubrique célébrité ou chronique journalière. Et là, ça m’est apparue comme évident. Cet homme va dans la catégorie Découverte du Patrimoine. C’est assez nouveau pour moi de parler de l’histoire actuelle.

On ne le sait évidemment pas pendant qu’on le vit, mais ce que l’on passe actuellement comme société, ça s’inscrit dans nos annales. On crée l’histoire. Ce qu’on vit là, laisse une trace. Les générations futures vont parler de nous dans leurs livres d’histoire. Dans 100 ans, on va se rappeler ce que le Canadien a vécu en 2020.

J’ai 40 ans et c’est la première fois que j’admire et que j’aime notre premier ministre. J’ai appris à le découvrir avec les conférences de presse quotidiennes. J’adore aussi notre premier ministre canadien. Je trouve sincèrement qu’on est bien représenté. Je suis fière de nos premiers ministres. On est vraiment chanceux de leurs talents, dévotions et de leur vision aussi.

Pour revenir à Mr. Legault, son charisme et son très grand professionnalisme, son leadership et son sens du juste, relève de la haute barre, de la crème des premiers ministres que le Québec et la Nouvelle-France ont eue.

Mr. Legault porte l’histoire sans le savoir. Il a de l’aide de plusieurs anciens premiers ministres qui l’accompagnent dans sa mission. Quand je le regarde à la conférence de presse, ça arrive souvent que je vois passer d’autres fréquences que la sienne qui portent leur ferveur à sa cause. Je vous donne un exemple. J’ai reconnu à travers lui l’assistance D’Honoré Mercier qui participe en énergie et qui accompagne Mr. Legault dans son passage historique. Il le rejoint sur sa ferveur d’honorer le québécois dans ses droits fondamentaux. Il a un souci d’équité profond, qui inclus aussi la considération des autres peuples qui partagent le territoire. Quant à l’énergie de François en échange, il lui apporte le courage de dire les choses. Il a ce don-là qui facilite la compréhension d’Honoré qui se raffine avec les connaissances de notre premier ministre actuel.

On reconnait aussi la nouvelle énergie d’une nouvelle race de politiciens. Ils ne sont pas trop à gauche ni à droite. Une nouvelle ligne de pensée qui est plus flexible et adaptée au courant, qu’on aurait dit du temps de Mercier moderne. Une politique équitable qu’on dirait maintenant.

Il y a aussi une fréquence bleutée de Jacques Pariseau qui l’aide. Pas comme l’homme et ses idées de l’époque, mais plutôt une fréquence protectrice pour contenir la foule. Il l’aide à ce niveau-là. C’est sa force qu’il apporte en renfort pour soutenir François et le Québec forcément. Il a aussi l’apport de Robert Bourrassa, entre autres pour sa relation avec les autres provinces et le gouvernement fédéral. D’ailleurs, il est son parrain en politique de l’autre côté, en énergie.

Il y a un chef autochtone qui vient avec une série de chefs. Eux sont là pour lui rappeler de prendre le temps d’être à l’écoute et de lui apprendre comment s’ajuster avec les informations recueillies. Ils l’aident aussi à coordonner les équipes à distance sur le territoire.

Je suis allée voir René Lévesque, il n’a pas voulu prendre position. Je peux dire qu’il regarde, qu’il rumine, mais qu’il ne s’est pas prononcé.

Côté mission de vie, dix années sont ouvertes devant lui, pour continuer à faire ce qu’il a à faire. Il se fait réélire, avec plus de puissance pour accomplir cette mise à jour importante qui se passe au niveau planétaire. C’est lui qui est responsable de la gestion de la conscience et de la lumière, sur l’évolution progressiste humanitaire section Québec. C’est dans le grand plan. Ça ne bouge pas jusqu’à ce que ça se soit accompli. C’est une divine mission.

Par contre, en 2027, il y a un pilier qui saute et ça va l’affecter un peu.

S’il quitte la politique un jour, ça sera son choix personnel. Mais, il y a plus de chance qu’il se tanne qu’autre chose.

Je souhaite ouvrir une reconnaissance pour son épouse. Elle fait l’histoire, même si on n’en parle pas encore. Elle est très inspirante. Puis, je lui lève mon chapeau. C’est dur pour un mariage d’avoir un homme dévoué et qui en plus, ose lui dire devant les journalistes que c’est lui qui parle (de se taire). De se limiter au Bonjour, ce n’est pas évident. Je la bénie pour sa compréhension et son accompagnement. Je me suis servie de ça pour faire une prière afin d’alléger ces énergies où les femmes de ce monde qui se conforment au moule que l’homme et la société imposent. En passant, on retrouve de sa sagesse dans la vibration politique de François. Elle serait capable de gouverner la province, cette première dame.

Le message des guides de François pour lui serait : ne te mets pas de pression. Accueille. Vis ton instant et tu seras éclairé sur ton passage. Même si les autres ne comprennent pas ton cheminement, brille comme une étoile peut le faire tout en restant authentique. Vis heureux jusqu’à la fin de tes jours.

Julie L.