Tout être humain, par l’intelligence cellulaire, s’est lui-même créé à l’origine. Il a assuré la croissance et le déploiement de son corps physique et de ses corps subtils. Ainsi, il porte en lui inconsciemment, non seulement la connaissance de ses corps et de leurs mécanismes, mais aussi la puissance et l’expérience pour les avoir conçus. Il n’a plus qu’à reconnaître que cela lui confère un pouvoir naturel d’auto-réparation.

La conscience de notre pouvoir d’auto-réparation nous invite à maintenir un contact intime avec les cellules de notre corps. Pour favoriser cette intimité et stimuler le processus de régénération, je vous offre une guidance intitulée Le Dialogue avec les cellules. Plus qu’une visualisation, je vous propose un véritable parcours intérieur de communication avec l’intelligence et la conscience cellulaires.

Le dialogue avec les cellules est une démarche personnelle favorisant la remise en marche ou l’accélération du processus naturel de régénération cellulaire. Elle propose l’intégration de l’ensemble des voies de l’autoguérison présentées dans mon livre Éveillez votre pouvoir de guérison.

Le dialogue invite à une sincérité avec soi-même. Plus que des mots, ce sont les vibrations et vos sensations qui se transmettent entre vous et vos cellules. Le langage du cœur est nécessaire pour que la vérité intérieure induise un véritable changement.

 

Les cellules, au cœur de votre vie

Votre corps est composé d’une multitude de cellules, soit de l’ordre de 100 milliards. La cellule est la plus petite unité vivante. Elle constitue la base d’un être vivant. Chacune de vos cellules est composée de molécules essentielles à sa survie (eau, lipides, glucides, protéines, vitamines, sels minéraux, ions, etc.). Le noyau de la cellule contient une molécule nommée ADN (acide désoxyribonucléique) qui présente toute votre codification génétique. Chacune de vos cellules contient donc de l’information structurée et programmée.

Chaque cellule, tout comme son noyau, est entourée d’une membrane qui assure les communications entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule. Comme les cellules sont de l’énergie en mouvement, non seulement elles se touchent et permettent ainsi des transferts, mais elles émettent des vibrations qui les définissent (comme c’est le cas pour l’être humain).

Tout être humain émet des vibrations. Celles-ci sont influencées par tout ce qu’il est, tout ce qu’il pense et tout ce qu’il exprime. Ses vibrations lui correspondent et expriment exactement ce qu’il porte en lui. Elles sont ses émetteurs fidèles. Celui qui sait entendre et lire les vibrations d’une personne, connaît et comprend qui elle est et ce qu’elle vit. Il en est de même pour les cellules. Elles vibrent et émettent des signaux contenant de l’information. Le transfert d’information se fait de plusieurs façons. On peut observer que des cellules qui se touchent peuvent communiquer par transfert chimique ou électrique. On imagine aussi que les cellules éloignées les unes des autres peuvent communiquer par l’intermédiaire de tubes ou de couloirs par lesquels l’information est acheminée. Il n’y a qu’un pas à faire pour imaginer qu’elles communiquent aussi par les stimuli lumineux et sonores qu’elles génèrent.

Nous pouvons considérer que chaque cellule, par ses membranes et sa structure nucléaire, est une antenne qui capte de l’information tout comme elle en émet et en stocke. Elle exprime son intelligence, l’intelligence cellulaire, par ses facultés de communication. On peut penser qu’une intelligence supérieure, d’ordre universel, ayant permis sa conception et son fonctionnement, guide son évolution et permet l’interaction avec l’esprit par la pensée.

Ainsi, vos cellules communiquent entre elles et vous transmettent des messages. Il vous revient de les écouter et de leur répondre.

 

Les constellations cellulaires

Il est fascinant d’associer le corps humain à l’univers : composé de multitude de particules en mouvement continu, l’univers se compose de milliards de galaxies dont chacune contient des milliards d’étoiles et une multitude de planètes, comme la Terre; celle-ci à son tour, héberge des milliards d’humains composés de milliards de cellules. Je conçois les cellules de l’humain comme les étoiles d’une galaxie. En mouvement, elles se regroupent en constellations à partir de leur fréquence propre. Les constellations de cellules se rassemblent pour former un tissu. Les tissus du corps sont assemblés pour faire un organe, un os, un muscle ou du sang. Ces constellations cellulaires sont donc réunies afin d’accomplir une même fonction.

Lorsque des cellules d’un organe sont affectées, il faut comprendre que ce ne sont pas toutes ses cellules qui le sont, mais seulement un ou certains groupes de cellules. Ce groupe de cellules appartient à une constellation dont la fréquence est altérée. Si l’organe change alors de fréquence, c’est en raison de la portion des cellules altérées qui le compose. Cela signifie que l’organe est sain, que plusieurs de ses cellules ou constellations cellulaires sont saines et que la possibilité d’une régénération demeure possible : les cellules saines pourront communiquer avec les cellules affectées pour les influencer à changer leur fréquence, les remplacer ou encore faire appel à des cellules sans fonctions, les cellules souches, pour les remplacer.

Faisons une analogie avec une maison : un bris de tuyau peut causer des dégâts importants. Au premier regard, vous pourriez croire que toute la maison est souillée. Mais en y regardant de plus près, peut-être constaterez-vous qu’un seul mur et une portion du plancher ont été touchés, selon l’ampleur de la fuite. Évidemment, si le bris s’accentue, l’eau contaminée pourrait s’écouler vers d’autres parties de la maison. Toutefois, si vous arrêtez la source de contamination et que vous nettoyez ou reconstruisez le mur et le plancher, la maison redevient saine.

Je conçois la même chose pour la maladie. Si l’estomac contient des cellules cancéreuses, celles-ci appartiennent à une ou deux constellations, alors que les autres cellules de l’organe sont totalement saines. Les cellules cancéreuses sont celles qui ont subi une baisse de fréquence. Les autres cellules peuvent contribuer au processus d’autoguérison. Toutefois, si la source du déséquilibre, soit la source d’intoxication, n’est pas enrayée, les cellules cancéreuses pourraient proliférer et affecter d’autres constellations du même tissu et en diminuer la fréquence, ou encore migrer vers d’autres tissus.

En prenant conscience du caractère circonscrit du déséquilibre qui vous affecte et en ayant la conviction qu’une multitude de cellules sont encore saines en vous, vous nourrissez votre détermination à participer à votre guérison.

Si vous êtes en santé, je vous propose de vivre Le Dialogue avec les cellules une fois par mois. Toutefois, si votre corps est aux prises avec le cancer, je vous invite à le vivre chaque jour.

La relation à votre corps sera de plus en plus intime et amoureuse et vous découvrirez peu à peu tout ce que vous avez à transformer pour vivre en santé.

 

Voici le lien de la vidéo méditative https://youtu.be/3XEQvmr3ehU

 

Pierre Lessard