Si je devais me rencontrer dans le passé, revenir à cette époque où je me sentais totalement impuissante et où ma flamme intérieure était éteinte tellement que j’en avais perdu l’envie de vivre.

Quel rapport avec ma relation de couple?

Vous allez me dire : Qu’est-ce que tout ça a à voir avec ma relation de couple et ma sexualité ? En fait, absolument tout ! Tous vos conflits de couple et relationnels ont la même source ; vos blessures. La libido est également affectée par nos états d’âme et le degré d’amour que l’on s’accorde à soi-même. Donc, si je ne suis pas heureuse, si ma flamme intérieure n’est pas vibrante et pétillante, comment puis-je l’être dans mes relations sexuelles. À moins de me jouer la comédie et de me mentir, je ne peux être parfaitement heureuse dans l’un et pas dans l’autre. C’est de la poudre aux yeux. Cela fera inévitablement surface un jour ou l’autre. Et croyez-moi, ça le fera. J’en sais quelque chose.

Ce que je vous partage aujourd’hui est exactement le genre de conseils que j’aurais aimé avoir lorsque je me suis perdue dans vouloir plaire pour être correcte et que je ne savais plus comment m’y prendre pour me sortir de cet enfer sans tout démolir autour de moi. Ces étapes m’auraient permis d’économiser bien du temps, de l’énergie et de l’argent sans compter qu’elles m’auraient permis de gérer l’énorme manque de confiance qui m’habitait à cette époque.

Commençons avec la première étape

Après avoir passé mon enfance à me dire qu’un jour… je ferai comme je le veux. Je serai chez moi et je créerai mon espace sécuritaire où l’amour et le respect seront à l’honneur. Déjà très jeune, j’avais ce sentiment d’impuissance, mais j’avais espoir que lorsque j’aurais 18 ans, je serais maître de moi-même et serais en mesure de décider pour moi. Donc, me retrouver à nouveau dans l’impuissance malgré le fait que j’étais chez moi dans un endroit sécuritaire, entouré d’amour et de respect (du moins dans ce que j’en connaissais) était plus que frustrant. J’avais ce sentiment de fatalité, de ne rien pouvoir y faire.

Le premier conseil que je me donnerais serait : Si tu veux sortir de l’impuissance, et tu le feras, prend d’abord conscience de ton fonctionnement parce que tout ça part de toi. Pour l’instant, tu ne fais que réagir à tout ce qui t’arrive comme si tu n’y pouvais rien. Ce n’est pas la réalité, je te l’assure. Même si tu as ce sentiment, cette impression pour l’instant, tu verras, cela va changer. Commence par apprendre à mieux te comprendre. Quelles sont tes réactions, tes défensives ? Tu as tendance à fuir, il sera important de t’observer dans ce fonctionnement une fois que tu en auras pris conscience.

Ensuite, la deuxième étape

Le 2e conseil que je me donnerais serait : Comprends pourquoi tu réagis comme ça. Tu verras que c’est rattaché à tes blessures et que ces blessures existent en toi comme un cadeau afin d’apprendre à t’aimer davantage. Tu portes la blessure d’abandon, de rejet, de trahison, d’injustice et d’humiliation. Cela n’est cependant pas une fatalité, mais une occasion de t’accorder davantage d’amour.  Tout ce que tu as vécu et tout ce que tu vas vivre comme relations et expériences seront des occasions pour mieux te comprendre.

Le fait de comprendre que tu es arrivée en ce monde avec ces blessures t’aidera pour la prochaine étape.

La troisième étape

Pour le 3e conseil et c’est selon moi le plus important : Fais la paix avec certains épisodes de ton passé. Tu crois peut-être que c’est déjà fait mais détrompes-toi, tu n’as fait que les refouler, les banaliser, les oublier ou les occulter. Ils referont surface même si tu ne les vois pas présentement. Utilise le processus de paix en 7 étapes et fais la paix dans ton cœur, pour toi, pour ton bien-être. Le pardon, c’est pour toi que tu le fais et non pour l’autre. C’est la plus grande preuve d’amour envers toi que tu peux t’accorder. Il te faudra trouver quelqu’un de confiance afin de vivre ce processus parce que la guérison des blessures se vit en relation, c’est pourquoi je te donne un 4e conseil.

La quatrième étape

Le 4e conseil est le suivant : Lis beaucoup, écris tes états d’âme et surtout trouve-toi un mentor, un coach ou un thérapeute qui saura te guider vers l’acceptation de toi.

Retrouver le pouvoir sur moi-même est de loin, ce que tu veux. Mais je sais aujourd’hui que toutes les connaissances du monde ne donnent pas nécessairement ce pouvoir sur soi. C’est toujours plus compliqué lorsqu’il s’agit de nous-même. C’est difficile de voir la forêt lorsque l’on a le nez collé sur l’arbre. C’est pourquoi être bien accompagné est important. Trouve ton autonomie, mais n’aie jamais peur de demander de l’aide aux bonnes personnes.

La cinquième étape

Pour mon 5e conseil, je te dirais très franchement : Ce n’est pas ton entourage qui t’empêche de t’épanouir, c’est toi. Je sais que tu ne me crois pas. Tu crois que c’est la vie, les responsabilités, les obligations, les enfants, ton mari, tes parents, bref, tout le monde sauf toi. En fait, ce n’est que toi, tes convictions et tes croyances limitantes qui font que tu as cette impression. Lorsque tu le verras, tu pourras changer les choses. Car prendre la responsabilité de son vécu sans prendre en charge celle des autres est la vraie liberté. C’est le plein pouvoir sur soi. Ce n’est que sur toi que tu as du pouvoir d’ailleurs alors cesse de vouloir tout changer autour de toi, rien ne sert de vouloir tout contrôler. Cela ne changera les choses que temporairement et ce ne sera pas satisfaisant. Les changements doivent venir de l’intérieur de toi. Gagne en confiance et en valeur et tu verras que tout est possible. Pour y arriver, voici mon 6e conseil.

La sixième étape

Mon 6e conseil est celui-ci : Fais la liste de tes valeurs. Pas celles que tu crois devoir avoir mais celles qui raisonnent en toi. Ensuite, fais la liste de tes besoins, ceux qui sont chers à ton cœur. Fais-toi un panneau de visualisation afin d’avoir une image claire de ce que tu veux et prend ton besoin en charge. Cesse d’attendre indéfiniment et inutilement après les autres ou le temps avant d’obtenir ce que tu veux. L’attente mène automatiquement à la frustration et la déception. C’est TON besoin alors c’est à TOI de t’en occuper. Voici donc mon dernier conseil.

La septième et dernière étape

Mon dernier conseil sera très simple : Passe à l’action, soit reconnaissante envers la vie. Tout n’est qu’expérience, tout est changement, tout est amour. Autorise-toi à vivre la vie de tes rêves.  Il n’y a rien d’impossible. Écoute ton cœur, il sait toujours où tu dois aller. Fais-lui confiance. Tu souffres présentement justement parce que tu ne l’écoutes plus.