On dit ça, je cherche l’amour de ma vie! En voulant dire qu’on cherche, parfois désespérément, une autre personne avec qui être en couple. Dans ces cas-là, c’est toujours une relation karmique, où deux âmes ont besoin de s’harmoniser, et de régler de vielles querelles de vies passées.

On vit ce genre de relations avec des âmes sœurs. C’est déguisé en grand amour, avec l’effet de la nouveauté et l’attraction qui proviennent des souvenirs passés. Il y a aussi de vielles blessures émotionnelles encore actives et inconscientes, qui reviennent dans le scénario actuel. C’est un échange de besoins. Je te nourris, tu me nourris. Une co-dépendance quoi.

En tous cas, il y a toujours des choses qui clochent dans les caractères. Ça tourne vite en chicane de ménage ou en animosité cachée, sous forme d’attaque subtile. C’est l’égo qui sabote tout à la fin ce genre de relation. 95% des couples sont basés sur cette base karmique, parce qu’ils ne sont pas conscients de leur cheminement personnel, et vivent en couple pour évoluer, sans même le savoir. S’ajuster à l’énergie de l’autre nous fait souvent travailler sur nous.

Comme je mentionnais lors de la chronique précédente, il y a beaucoup de femmes évoluées sur le marché du célibat et elles préfèrent rester seules, pendant une décennie et plus même. Ces femmes ont choisi de vivre l’incroyable dans leur vie amoureuse, avec leurs flammes sœurs.

Pour arriver à cet amour profond, ça prend un cheminement personnel en conscience, et pour le cœur, il doit revenir heureux avant de pouvoir fonder quoi que ce soit, avec une autre personne. On attire ainsi une parfaite complicité vibratoire, qui perdure dans le temps et les incarnations.

C’est une relation basée sur une paix absolue. Elle génère une harmonie du cœur, en interrelation avec l’unité. Ça revient au propre même de l’individu sur Terre, l’état originel que nous avons déjà fréquenté, et pour lequel nous aspirons à revenir un jour. Les personnes en conscience, suit ce cheminement.

C’est l’âme qui décide tout ça avant notre incarnation. Elle doit dépasser les karmas du lignage dans sa stratégie initiale, et ensuite, au niveau personnel. C’est d’illuminer ses zones d’ombres. C’est ça le cadeau après l’alchimie.

Ce magnétisme résultant de cette dépollution, amène un cœur sain et un moral serein. Votre vibration à la hausse, dans l’ouverture de qui vous êtes, apportera les synchronicités nécessaires tout au long de votre route pour votre accomplissement personnel (spirituel) dans la matière.

Le cœur ébloui vous permettra d’attirer l’équivalent!

Les résistances de l’égo et de la personnalité prennent du temps pour se dissoudre, et d’amener un trait de caractère à un changement positif. Le temps est nécessaire pour apporter une amélioration quelconque. Dans le temps, il y a des choix que nous portons. C’est de les orienter vers plus de sagesse. C’est l’état quand on est libéré d’émotions qui contaminent et qui sont mal-gérées.

Vous connaissez les lois de l’attraction? Voilà! Si c’est tranquille dans notre vie amoureuse, et que rien ne se passe malgré les ouvertures que nous avons créées (sites de rencontres par exemple), c’est que notre cœur et notre âme ne sont pas prêts encore, pour ouvrir à son plein amour. Le potentiel d’être Qui Tu Es. C’est quelque chose à gérer quand c’est ouvert. Ça demande de la précision et une sagesse d’orchestrer tout ça. Donc si ce n’est pas placé, c’est qu’il y a encore des programmes d’auto sabotage, qui peuvent mener à l’échec. On vous protège de toujours répéter le même genre d’expérience.  Et dans l’échec, on recule son évolution pour revenir à la période d’apprentissage sur les routes de la maîtrise.

Fait qu’on apprécie où on est rendu dans notre évolution. C’est plus simple. À force de travailler l’humilité de ses fonctions amoureuses, par beaucoup de temps face à soi-même, ça nous permet d’atteindre une certitude et une clarté face à notre plan de vie que l’âme à créer.

On sait pertinemment que l’amour existe au fond de nous, qu’on est ici pour l’expérimenter à sa plus haute expression, et que ça commence par soi, sa vie, et des gens qui nous entourent. Ce que j’ai toujours espéré (créer, alimenter, désillusionner) se concrétise en quelque part dans nos énergies. C’est le rassemblement de toutes les particules qui aligneront la parfaite occasion de rencontrer, avec l’ultime dulciné! La dite Destiné.

C’est la Foi qui répond au quand! Et elle ne fait jamais d’erreur. C’est nous qui l’abandonnons. Ça va venir en temps et lieu. En attendant, lâchons-prise, célébrons la vie et la création. Savourons, et accomplissons-nous en développant nos talents. La solitude n’existera plus, même en ces périodes festives de l’amour.

Bonne St-Valentin! Avec vous-mêmes. Namasté

Julie L.