Article Magazine

Accueil/Article Magazine
Article Magazine2020-05-25T14:30:37+00:00

LE SECRET DES GAGNANTS : TIRER PARTI DE SES EXPÉRIENCES

Souvent nos périodes de vacances sont parsemées de moments d’introspection grâce auxquels nous pourrons regarder comment nous pouvons tirer parti de nos expériences. N’est-ce pas le plus grand secret des gagnants? Les appels à l'action n'ont pour seul objectif dans notre vie que de nous provoquer et nous forcer à agir. Il ne faut pas s'en cacher, choisir de devenir un passionné invétéré de la vie n'est pas chose de tout repos et ne fait qu'accélérer le processus expérimental qui nous conduira à dépasser nos objectifs pour la plupart inconscients. À l'opposé, si une personne passe la majeure partie de sa vie endormie, à subir son existence au lieu de la jouer, la vieillesse et ses aléas auront le dernier mot. Une maladie, un accident, une déception, un deuil, tous les prétextes seront bons pour éveiller la personne, la ramener en quelque sorte à l'intérieur d'elle, l'obliger à faire le bilan et décider si elle veut tirer profit des années passées, ou se « ranger » de nouveau dans son monde illusoire. Il n'y a aucune vie qui soit dénuée de sens, quoi qu'on puisse en penser. Toute situation est vécue intentionnellement par l'Esprit qui nous habite et qui recherche l'expérimentation avant tout. Que celle-ci soit souffrante ou joyeuse, cela n'a aucune importance. La vieillesse étant habituellement accompagnée d'une diminution des facultés physiques et psychiques, le rythme se ralentit, ce qui devient un terrain propice à l'introspection. Le vieillard cesse malgré lui de courir après le temps et se met dès lors à réfléchir sur ce qu'il a été, ce qu'il a appris, ce qu'il a donné, ce qu'il a reçu. Si cette période de voyage intérieur est bien vécue, des choses spectaculaires pourront se produire comme, par exemple, des événements et des rencontres impromptus qui rallumeront la flamme et ramèneront l'énergie [...]

By |février 22nd, 2021|Categories: André Harvey, Conscience, Non classé|Tags: , |Commentaires fermés sur LE SECRET DES GAGNANTS : TIRER PARTI DE SES EXPÉRIENCES

7 éléments usuels d’une convention d’occupation précaire

Comme je l’ai expliqué dans ma dernière chronique, la préoccupation d’une propriété avant la signature du contrat de vente chez le notaire est fortement déconseillée. Si vous souhaitez, contre vents et marées, aller tout de même de l’avant, voici quels sont les éléments usuels d’une convention d’occupation précaire dont vous devez tenir compte.  Les éléments usuels d’une convention de préoccupation Le vendeur accorde au promettant-acquéreur le droit d’occuper la propriété dans l’attente de la signature de l’acte de vente chez le notaire. Malgré la possession physique de l’immeuble par le promettant-acquéreur, la mutation du droit de propriété aura lieu lors de la signature de l’acte de vente chez le notaire. Bien que dans certaines circonstances, la préoccupation puisse être à titre gratuit, elle pourrait se faire en fonction d’une compensation financière. En règle générale, celle-ci correspond à ce que l’acquéreur paierait s’il était déjà propriétaire. On l’établira souvent en considérant le coût des taxes foncières (municipales et scolaires), une quote-part des assurances, les frais de condo le cas échéant, ainsi que le montant correspondant à un versement mensuel d’intérêts seulement calculés sur la somme que l’acquéreur devra verser pour acquitter le solde du prix de vente, le versement de capital étant exclu. L’acheteur sera responsable de tous les déboursés qu’il devra engager pendant son occupation (ex. : frais de branchement de services publics, frais de déménagement) et il sera responsable des dommages directs et indirects — feu ou vol par exemple — qui pourraient survenir à la suite de la préoccupation. Pour ce faire, l’acheteur renoncera à toutes réclamations envers le vendeur pour lesdits déboursés et/ou dommages directs ou indirects. Même si le vendeur devra conserver son assurance-habitation sur le bâtiment jusqu’à la vente définitive, l’acheteur sera tout de même tenu d’assurer l’immeuble à titre de locataire contre le feu, le vol, le vandalisme [...]

By |février 22nd, 2021|Categories: Matière, Non classé, Paul Germain|Tags: , |Commentaires fermés sur 7 éléments usuels d’une convention d’occupation précaire

Cette nuit, entre 4 et 6 heures du matin.

Je suis entouré, encerclé pour tout dire. Trois êtres humains, normaux, se trouvent devant moi. Un homme dans la trentaine, mon âge également, une femme dans ces eaux-là elle aussi, et une fille plus près de l’adolescence. Ils m’obligent à les laisser faire et je n’aime pas ça, mais on me dit que c’est un test et que je ne dois pas m’y opposer. C’est alors que sous mes yeux, la femme se tenant au centre se transforme, en réalité ce sont ses vêtements qui changent d’apparence. Elle porte une sorte de combinaison rouge, légèrement boursouflée. Ses cheveux sont châtains et plutôt courts, et son visage est féminin sans plus, ordinaire en somme. Les cheveux un peu drus de l’homme attirent mon attention, mais l’ado, trop à droite, se trouve hors de mon champ de vision. Qu’importe, je suis surtout concentré sur la femme, qui n’arrête pas de jacasser. « Nous allons maintenant t’attaquer, tu comprends, et tu devras déphaser pour te défendre » Je ne comprends rien à rien. C’est alors qu’ils s’éloignent, se transformant littéralement en monstres. Il me revient en mémoire le vague souvenir d’un des films de la série Transformers que je n’ai vu qu’une seule fois, ces robots débiles se métamorphosant en dépanneuses… « Nous sommes des polymorphes », me dit soudain la femme. Et là, pendant de très longues minutes angoissantes, je cours comme un cinglé pour éviter d’être capturé. Je ne me rappelle pas chacune des situations, mais je me fais coincer, je me libère, on me rattrape, on m’encercle, je m’échappe, et ainsi de suite. Chaque fois c’est un truc différent, tantôt une sorte de robot, tantôt un humanoïde énorme… Ils ne cessent de se transformer pour mieux s’emparer de moi. Mais pendant tout ce temps, une voix me répète : « Vas-y, fais-le, vas-y, fais-le! ». Un [...]

By |février 22nd, 2021|Categories: Jean Casault, Non classé, Patricia Arial|Tags: , |Commentaires fermés sur Cette nuit, entre 4 et 6 heures du matin.

L’ambition avant l’amour!

Je suis une personne très ambitieuse et ça nuit à mes amours. L’ambition que j’avais à 20 ans était moins forte, du moins plus ancrée dans le rêve et les grandeurs de la vie. Quand j’ai rencontré mon ex-mari, j’étais plus dans une période de questionnement. J’avais de la place pour l’accompagner dans ses ambitions. C’était beau, créatif, amusant. Puis en bon mari qu’il était, il m’a aussi accompagnée dans les miennes. Une forme d’entraide, de partage de ses talents, de construction de quelque chose. Après ça, il y a eu la famille. L’ambition personnelle s’implante modestement, et on creuse dans la détermination que ça demande d’avoir quatre enfants, ce qui est déjà ambitieux comme projet, parce que c’est de le faire dans l’équilibre. La trentaine arrive. Bang! On se divorce, et on apprend à vivre seul avec ses responsabilités, qu’on honore très bien. On vit l’équilibre et la motivation, entre le temps pour soi, le temps pour ses projets, la présence aux enfants. On se nourrit de son équipe et c’est par le cœur et l’authenticité qu’on installe des bonnes bases en héritage. On précise l’entreprise. On se monte un plan, basé sur nos aspirations profondes, et on se fait son chemin tranquillement (c’est le cas quand tu n’as pas de budget). On pose une pierre, on aligne dans le cœur, on regarde le plan, puis il y a quelque chose qui se forme dans l’environnement. On n’est pas là pour regretter. C’est bien fait à chaque étape de toute façon. On ne peut qu’avancer, focuser, bien faire son escalade, dans une énergie bien concentrée, alimentée d’une fréquence lumineuse, qui est heureuse de tout. Dix ans passent. Les enfants grandissent. Ils ont une bonne base, car ils ont eu une bonne présence. Une vie sage. Entre-temps, on rencontre des [...]

By |février 22nd, 2021|Categories: Julie Leblanc, Matière, Non classé|Tags: , |Commentaires fermés sur L’ambition avant l’amour!

Présentation de livres 

  1) Code-toi toi-même ISBN : 978-2-89626-527-5 128 pages «Tout ce qu’il y a en vous – vos codes – est projeté sur l’écran de votre réalité. Changez vos codes et vous changerez votre réalité ! » – Joëlle Currat Ce qu’on voit sur les écrans de nos ordinateurs est la résultante de programmes et de codes. La réalité à laquelle nous sommes confrontés correspond également à des programmations – nos pensées, croyances et conditionnements. Établissant une analogie entre l’ordinateur et le cerveau, Joëlle Currat livre quelques épisodes de sa vie lui ayant permis d’identifier des codes obsolètes, propres à beaucoup d’humains. Elle propose aussi d’effectuer leur mise à jour. « Nous qui sommes si enclins à nous procurer les téléphones et les ordinateurs les plus récents, pourquoi ne pourrions-nous pas rehausser également notre équipement interne ? », écrit-elle.   2) Le code Sophia ISBN : 978-2-89626-478-0 432 pages Constituant une déclaration de votre divinité souveraine, Le Code Sophia™ est un texte sacré visionnaire pour le mouvement du Christ féminin divin qui se répand actuellement sur la planète. Ce livre est une transmission vivante dans laquelle sont encodées des révélations directes destinées à activer votre rôle important d’éclaireurs révolutionnaires pour l’éveil de l’humanité. La cosmologie du Code Sophia présente un modèle universel permettant d’incarner le retour de la conscience du Christ féminin divin. Révèle et active les chromosomes cristallins de votre génome divin, grâce auquel vous pouvez incarner la souveraineté de votre Soi supérieur. Contient, dans leurs propres mots, les récits de vie héroïques et les initiations codées de Maîtres féminins divins ascensionnés, parmi lesquels : Isis, Hathor, Tara Verte, Mère Marie, Marie Madeleine, Guan Yin et Femme Bison Blanc. Ce volume d’introduction présente un cursus d’école de mystères moderne, qui vous permet de réaliser votre potentiel le plus élevé grâce au mentorat de la [...]

By |février 22nd, 2021|Categories: Éditions Ariane, Matière, Non classé|Tags: , , , |Commentaires fermés sur Présentation de livres 

LES EXCÈS

On en fait énormément tous les jours, c’est ce qui crée la dénaturation de l’être humain et la dénaturation de la vie partout autour de nous et en nous. L’excès est lié à un manque de juste mesure que le cœur nous amène à chaque instant pour nous éveiller mais nous ne l’écoutons pas. Les excès de penser, de sentir, de parler, de manger, de bouger; on a rarement des pauses et ce manque de pause est devenu une habitude qui stimule les être humains à faire plus, plus, plus, alors que, dans le fond, tous les cadeaux de la vie sont en nous. On n’écoute pas assez les sensations biologiques que le corps nous fait sentir pour nous permettre d’arrêter les excès qu’on fait régulièrement. Découvrez des moyens pour se libérer de ce qui nous pousse à faire des excès avec cette vidéo que j’ai faite en compagnie d’Anyssa Aumont : https://youtu.be/XHUFk39cTUE Daniel

By |février 22nd, 2021|Categories: Conscience, Daniel Zekkout, Non classé|Tags: , , |Commentaires fermés sur LES EXCÈS
Aller en haut de la page