Le test du pouls du Dr Arthur Coca:

Ce test, basé sur le contrôle du pouls, mis au point par le Docteur Arthur Coca permet, de façon simple et empirique, de détecter soi-même ses propres éventuelles allergies ou intolérances alimentaires.

Le principe du test est basé sur la constatation du fait qu’en dehors d’une émotion forte ou d’un effort, le pouls de l’être humain, avec quand même une certain « champ de variation » (voir plus bas), demeure relativement stable mais que, dès lors où, que ce soit par intolérance ou allergie, il absorbe un aliment qui ne lui convient pas, alors son pouls accélère.

En évitant les aliments qui provoquent une accélération du pouls, il est possible d’aider à diminuer la réponse allergique du corps, et ainsi améliorer l’état ​​de santé général de la personne considérée.

Il y a trois étapes principales dans ce test. Le protocole, très simple, est celui-ci:

1) Tout d’abord, prendre son pouls pendant une minute entière juste avant de manger. Le pouls peut être pris, bien sûr au poignet, mais aussi au cou ou à la tempe. Le pouls doit être pris en position assise.

2) Établir la liste exhaustive des aliments consommés, lors d’un repas donné.

3) Reprendre son pouls une demi-heure après le repas et encore une demi-heure plus tard.

4) Répéter les étapes 2 et 3 pendant 2 à 4 jours.

Si le pouls a accéléré de plus de 5 pulsations par minute, c’est qu’il y a intolérance à un ou plusieurs des aliments absorbés. Bien sûr, l’intensité de l’accélération est proportionnelle à la sévérité de l’intolérance. Plus le pouls a accéléré, plus l’intolérance à l’aliment considéré est importante.

Au cours de la journée, nous avons un pouls qui varie dans une certaine marge normale, qui diffère d’un être humain à l’autre. Tout aliment qui semble élever le pouls de six points ou davantage doit être évité, c’est-à-dire ne plus être consommé.

Ces mêmes aliments pourront être essayés et testés à d’autres moments pour voir si l’on obtient les mêmes résultats.

L’amplitude entre le pouls maximal d’une personne et son pouls minimal est appelée « champ de variation ». Ce champ est normalement d’une valeur de 16 chez une personne non allergique. Bien sûr, le pouls normal de chaque personne est variable. Toutefois, l’on considère généralement que l’allergie ou l’intolérance commence avec un pouls de 84.

Le test alimentaire peut être poursuivi pendant deux jours ou même davantage. Pour ce faire, il convient de manger une petite portion d’un aliment différent à chaque heure, à partir de tôt le matin et en poursuivant le processus pendant 12 à 14 heures. Prendre le pouls juste avant de manger de la nourriture ainsi qu’une demi-heure après.

Recommandations:

Afin de pouvoir établir des comparaisons, il peut aussi être intéressant de prendre son pouls:

– Avant de se lever (avant de s’asseoir dans son lit lors du réveil);

– Avant les repas;

– Trois fois après chaque repas, à des intervalles d’une demi-heure;

Le pouls au réveil est considéré comme le pouls de base de la personne.

Par recoupement, au bout de quelques jours, il est possible d’avoir ainsi repéré les éventuelles intolérances aux aliments consommés quotidiennement. Pour obtenir des résultats fiables, la rigueur est de mise, mais si l’on procède avec rigueur, la pertinence des résultats est assurée. Le jeu en vaut largement la chandelle, car une personne qui s’abstient de consommer des aliments qui lui sont néfastes se portera forcément beaucoup mieux!

L’intolérance alimentaire (c’est, en fait, deux processus différents dans le corps), pour en être sûr, il est alors possible de manger l’aliment indépendamment des autres et de refaire le test rien qu’avec lui.

Quant à la différence fondamentale entre l’intolérance et l’allergie:

Une possible définition de l’intolérance alimentaire est: Réaction face à des aliments, du fait d’un possible déficit enzymatique.

Tandis que la définition de l’allergie alimentaire serait: Réaction du système immunitaire, faisant intervenir certains globules blancs et des anticorps, face à une substance alimentaire considérée (à tort ou à raison) par lui comme étant dangereuse.

Remarques:

Pour être complet sur le sujet, il est aussi important d’ajouter que:

– Beaucoup d’allergies impliquent aussi des substances autres que les aliments proprement dits, ce qui peut rendre certaines données difficiles à interpréter et générer un résultat frustrant.

– Certains aliments ne provoqueront des réactions que s’ils sont mangés pendant plus de trois jours d’affilée.

– Certaines allergies ne se déclareront que deux jours ou plus après que l’aliment ait été consommé.

– L’intolérance alimentaire et l’allergie alimentaire, bien qu’apparentées, ne doivent pas être confondues avec le phénomène de la leucocytose digestive survenant presque inévitablement lorsque l’on ne commence pas un repas avec des aliments crus.

En conclusion:

Le Test du Pouls est donc une autre façon, simple et gratuite, de tester ses éventuelles allergies. L’on a pu remarquer que l’un des premiers signes d’une allergie est une augmentation du pouls de la personne. En observant de très près le pouls, tout en testant les différents aliments, nous pouvons généralement déterminer les possibles allergies.

Le test du pouls du Dr Alfred Coca est décrit en détails par lui-même dans son livre: « Dépistez vos allergies en prenant votre pouls » .

https://www.lasantenaturelle.net/le-test-du-pouls-du-dr-arthur-coca-pour-detecter-intolerances-et-allergies-alimentaires/