Le printemps est à nos portes, il fait beau, nous avons commencé à mettre le nez de plus en plus souvent à l’extérieur, nous sentons presque que les vacances arriveront bientôt. La réalité est qu’il nous faut un petit coup de pied dans le derrière pour être en mesure de survivre jusqu’aux vacances ou jusqu’à la fin des classes.

En homéopathie, la raison du choix du remède est très importante car ce qui nous importe le plus ce sont les symptômes et l’étiologie (depuis quand).

Pour vous aider, je vous ai fait une liste des remèdes les plus courants avec leurs symptômes; il vous reste à choisir votre remède homéopathique, selon vos symptômes de fatigue :

  • Vous avez des courbatures, votre lit semble dur, vous travaillez physiquement : arnica
  • Vous travaillez de la tête, vous étudiez, surmenage intellectuel : kali phos, phosphoric Acid
  • Maigre, déminéralisé, frileux : silicea, calcarea phos
  • Femme triste, déprimée, pas faim le matin, nausée : sépia
  • Soupire, baille, rumine, super woman, plusieurs déceptions et émotions : ignatia amara
  • Incapable de travailler, plusieurs décalages horaire ou nuit blanche : cocculus
  • Workholic, trouble digestif, souvent au restaurant, stress : collubrina

Il ne vous reste qu’à faire votre choix. La dilution de votre choix de remède sera en 30K ( ex : arnica 30K). La posologie est simple : 3 granules une à trois fois par jour. L’important sera que dès que vous sentez le regain d’énergie, vous diminuez la fréquence.

Il est primordial avec l’homéopathie de diminuer avec amélioration.

Pour bonifier le tout :

  • Faire de bonnes nuits de sommeil
  • Régler nos conflits (pour réduire le stress)
  • Bien manger (heure régulière et qualité des aliments)
  • Faire un peu d’exercice (trop c’est comme pas assez)
  • Prendre de l’air
  • Ne faire rien, flâner, lire
  • Se faire plaisir

Il ne vous reste plus qu’à survivre jusqu’aux vacances.

Marie-Lise Pelletier, homéopathe