Il nous arrive de temps à autre d’être frappés par quelque chose qui a un son de vérité. Je crois, comme le croyait David Hykes et son Harmonic Choir, que nous avons besoin d’apprendre à prêter l’oreille à ce son de vérité, à entendre ce que la vie s’efforce de nous dire.

Il existe un message unique transmis par tous les sages de l’Antiquité. Qu’il provienne d’une tradition ou d’une autre, écrit dans une langue ou une autre, ce message est le même. Venu des hautes galaxies, ce même message a également été transmis d’âge en âge et à travers de multiples civilisations par les anciennes intelligences extraterrestres ayant jadis visité l’humanité.

Nous sommes nombreux à supposer que ces légendes sont d’ordre purement mythologique. Toutefois, lorsque nos astrophysiciens parviennent à combler notre retard de conscience sur les plans scientifique et technologique, nous commençons à détecter dans ces légendes millénaires certains schémas récurrents.

Pour peu que l’on observe les mouvements de l’humanité à travers son histoire, une certitude apparaît : certains types d’événements historiques se répètent à des intervalles réguliers. Selon le message des Anciens, la chute des civilisations humaines a un coefficient similaire car la cause de la destruction des sociétés est toujours la même. Là encore, le hasard n’existe pas. Ce que les Anciens ont à nous transmettre, ce sont de précieux conseils pour éviter la plupart des catastrophes qui nous guettent aujourd’hui. Si nous les suivons, nous pourrons survivre et vivre dans une atmosphère heureuse, abondante et paisible. Si nous choisissons de ne pas le faire, notre civilisation sera balayée par les vagues de réactions de nos propres actions. L’injustice est un mot qui ne figure pas dans le dictionnaire de l’univers. Tout a une cause et toute cause a un effet, et cet effet devient la cause d’un nouvel effet, et ainsi de suite.

Qu’il s’agisse des tablettes d’argiles sumériennes qui datent de 4000 av. J-C, ou des versets sanscrits gravés sur des feuilles d’écorces vieilles de plus de 5000 ans, ou encore, bien plus près de nous, des séquences des événements de la période des rois judaïques de l’Ancien Testament, nous pouvons voir qu’il existe un message récurrent dans l’histoire; nous réalisons alors à quel point les diverses traditions sont liées les unes aux autres. Il est de première importance de saisir que le message n’est pas d’ordre religieux mais d’ordre spirituel car le plus grand obstacle à l’évolution de l’esprit est l’institutionnalisation de la spiritualité éternelle. Dès qu’une réalité de conscience devient humainement organisée, les luttes de pouvoir entrent en jeu et l’essence spontanée, indépendante et volontaire du message se perd.

Laissez-moi vous dire que la découverte de la répétition de ce même message tout au long de l’histoire a été pour moi une découverte extrêmement stimulante. Les cycles se répètent au bout d’un nombre d’années, « au bout d’un tour de karma à l’autre » dit l’auteur David Wilcock, lorsque les réactions des actions humaines sont prêtes à éclater.

Aujourd’hui, notre civilisation se trouve à un point crucial et ce message porté par les Anciens doit être entendu. Nous n’avons jamais pu compter sur nos politiciens pour notre sauvegarde. Ces femmes et ces hommes ne sont que des marionnettes mises en place par des multinationales plus ou moins secrètes. Ces puissances obscures sont affamées de contrôle total et ont un besoin maladif de créer un grand ennemi fictif afin de maintenir l’humanité dans la peur d’un conflit thermonucléaire intercontinental capable d’éradiquer toute vie sur terre. Nous devons comprendre que cette menace est une parfaite illusion.

Sous les manipulations toxiques de l’opinion publique des grands médias corporatifs, les Américains pensent désormais que les Russes, les Chinois ou les Iraniens sont leurs ennemis mortels. Les Israéliens pensent que les Arabes palestiniens ou syriens sont leurs ennemis. Les Chinois pensent que les Canadiens et les Américains sont leurs ennemis, etc. La liste est infinie. Cette fausse croyance est maintenue et cultivée parce que les économies matérialistes se sont éloignées des lois de la nature et sont basées sur le développement artificiel d’immenses complexes militaro-industriels. Socialement parlant, il n’y a pas plus grande erreur.

Telle est la grande offense de toutes les civilisations passées englouties dans les sables et la poussière des réactions de leurs propres mauvais choix de société. Tel est le diagnostic des Anciens. Heureusement, leur message porte en lui-même la sublime médecine éternelle. Cette médecine peut nous guérir définitivement de cette maladie de guerre et d’exploitation des ressources de la terre et du ciel.

Cette médecine n’est pas scellée à la passion, ni même à la piété religieuse, loin de là, ni liée aux émotions primaires nationalistes humaines. L’essence du message se fond dans une lumière unique : nous sommes appelés à baisser les armes, à lâcher-prise sur nos intérêts de province et à nous ouvrir à une plus vaste réalité de conscience. D’une conscience « d’avoir-humains », nous devons devenir des « êtres-humains ».

L’accumulation des richesses physiques ne nous procure pas le bonheur, il est bon de se le rappeler. Notre bonheur vient de l’accumulation de la bonté, de la compassion, du bénévolat, de la sympathie, du pardon, de la probité, et de tout ce qui fait la beauté d’une âme vivante. Le bonheur vient de l’ouverture du cœur à une action de service de l’ordre du dévouement. Qui que nous soyons sur cette planète, il nous faut reprendre conscience de notre véritable identité spirituelle, au-delà des religions institutionnalisées qui exploitent trop souvent le concept de l’Absolu sous différentes couleurs à des fins de pouvoir temporel, et au-delà de toutes désignations politiques ou idéologiques.

Le message des Anciens est clair : nous devons nous éveiller à l’amour cosmique; nous devons nous pardonner, nous aimer, nous remercier et nous devons être désolés de nous avoir fait tant de mal par le passé, au nom de Dieu ou au nom d’une idéologie quelconque. Nous devons nous rendre service dans un esprit de dévouement. Il nous faut de toute urgence respecter les cycles de la nature, coopérer avec les écosystèmes au lieu de systématiquement les détruire. Le message des Anciens est un appel à l’action pour la paix sur terre et dans l’espace. Il nous faut protéger nos forêts ancestrales, préserver la pureté de l’air que nous respirons, préserver la noblesse et la beauté de la terre qui nous nourrit, protéger nos sources et nos nappes phréatiques qui nous abreuvent. Nous devons cesser de torturer et de tuer par millions nos frères animaux dans nos épouvantables abattoirs qui ne nous offrent que des assiettes d’agonie.

Plus important encore, le message des Anciens est un appel à la paix intérieure. La paix de l’esprit et du cœur génère toujours, par résonance, la paix dans la galaxie.

Il n’existe qu’une seule réalité infinie et nous retrouverons l’unité spirituelle, même si nous la nommons de multiples façons. Impersonnelle ou personnelle, orientale ou occidentale, l’humanité est appelée à reconnaître enfin l’unité de la Source des énergies. Les individus, les états, les nations, les royaumes ne sont jamais propriétaires de rien mais sont de simples locataires pour un temps très limité, à peine une dizaine de décennies pour une vie centenaire.  Cela ne nous fait pas beaucoup de lundis pour y penser et réagir. Seule la vie de l’esprit transcende l’existence physique. Seul l’esprit survit à la dissolution rapide de la matière. Durant le temps très court qu’il nous reste à vivre sur cette planète, nous sommes appelés à recouvrer notre pouvoir intérieur et à reprendre conscience de notre responsabilité. Tout appartient à l’unique source de conscience infinie qui crée les mondes manifestés, dans la densité de la troisième dimension. Par conséquent, tous nos actes, nos pensées, notre art, nos talents, nos commerces, nos sanctuaires ainsi que nos paroles peuvent lui être consacrés. Par là, nos sociétés connaîtront une paix durable et une abondance sans pareil.

Le message des Anciens n’est pas une nouvelle religion contraignante et il ne nous oblige à rien. Nos choix seront respectés à jamais. Le message nous donne simplement des directions; c’est à nous de les suivre ou pas. En consacrant ainsi le temps qu’il nous reste à ce service d’amour et de respect mutuel, rendu dans un esprit de dévouement sans attente et sans être concernés par les critiques ou les résultats, l’esprit guerrier en nous, l’esprit de vengeance, de rancœur et de jalousie se calmera et nous nous tournerons vers des activités qui ne viseront que le bien et le bonheur de tous les êtres vivants. Ce service de dévotion est illimité et agit au-delà de toute identification culturelle.

Telle est l’essence du message de paix, d’amour et de lumière qui est transmis depuis des millénaires. Il est gravé dans les dimensions exactes des pyramides. Il est écrit dans les cryptes de tous les temples et de tous les temps pour ceux et celles qui veulent bien le lire. L’univers n’est pas une chose inerte. La Terre non plus. Tout est vivant. Nous avons découvert des choses étonnantes et prodigieuses, nous avons découvert l’énergie de l’atome, et notre civilisation ne manque que d’une seule chose. Cette chose magnifique est le courage du dévouement des uns envers les autres, sachant bien que nous sommes de même nature spirituelle, de même essence divine. Tournons-nous vers cette bienveillante Présence, Infiniment Intelligente, sans nom ni forme matérielle et qui possède une infinité d’Aspects faits d’éternité, de conscience et de beauté heureuse. Rendons-lui service comme la partie rend service au Tout et que le Tout rend service à la partie, dans un esprit de coopération galactique. Rendons les armes. Transformons-les en socles de charrue afin que nos nouveaux fermiers labourent les champs de ce globe terrestre magnifique et unique en son genre dans l’immense cosmos, en glorifiant la source divine universelle et qu’ils fassent ainsi germer de belles céréales, biologiques, naturelles et non horriblement génétiquement modifiées, afin qu’ils puissent  récolter une nourriture saine sans laquelle nous ne pourrions nous maintenir en vie, à moyen ou long terme.

Nous ne pouvons pas nous nourrir de bombes ou de fusils, d’usines ou de robots. Notre vraie richesse humaine gît dans la terre et les animaux qui la peuplent, dans les fruits des vergers, dans la générosité des fées des fleurs, dans les légumes des potagers entourés de bocages, dans l’eau cristalline des sources vives, et dans toutes les merveilles que nous offre la terre gratuitement depuis des milliers d’années, sans rien demander en retour qu’un minimum de respect, de gratitude et d’une énergie de l’ordre de l’amour réciproque.

Le message est lancé. Il est universel et s’adresse à la conscience humaine. Dans son ouvrage « Le tonnerre du silence », l’auteur Joel S. Goldsmith nous rappelle l’essence du message des Anciens et prophétise : « Nous avançons vers une époque où le mal n’aura plus de trace dans le monde pour s’exprimer, ni dans les personnes, ni dans les pensées, ni dans les choses. Il sera poussé hors de la terre car la connaissance du principe d’un seul pouvoir y sera si répandue que le mal ne trouvera plus aucun canal par lequel opérer. Il sera élagué dès qu’il pointera la tête par cette force spirituelle invisible qui imprègne la conscience« .

Nous voilà donc à l’aube d’une nouvelle Renaissance. Le temps des Églises qui proclament la Vérité sans aucun questionnement est révolu. La domination de la hiérarchie financière prétendument élitiste est elle aussi révolue. Il ne s’agit plus de fracasser les Déités mais d’en comprendre les symboles. La balle de l’existence est dans notre camp. Nous sommes des individus parce que nous sommes indivisibles. Chaque pensée constructive remplace des milliers de pensées destructrices. Nous possédons un pouvoir de transformation beaucoup plus grand que nous le croyons habituellement. Notre fréquence mentale génère les conditions de notre vie sur terre. Le pouvoir miraculeux de notre conscience est sans limite. Utilisons-le pour l’amour du Divin en chaque être vivant.

D’après les prophéties, la grande noirceur touche à sa fin. La médecine vibratoire des Saints Noms du Créateur Universel sera entendue dans chaque ville et chaque village. Un âge de bonheur et de conscience s’ouvre devant nous pour les prochains 10 000 ans. Réjouissons-nous, car c’est ce qui est prédit dans diverses prophéties à travers le monde. Il nous reste à le réaliser dans notre quotidien puisque nous avons affaire à un système de cycles guidé par notre propre conscience collective. Que la paix et le bonheur soient toujours avec vous.  Au service de la lumière.

 

Prahladji Patrick Bernard