L’été passé, lors des marches en forêt avec des groupes, j’ai remarqué que certaines femmes devenaient dorées dans leur aura lorsque je sentais la présence d’une licorne dans les parages. Cette étrange relation ne pouvait exister qu’entre la licorne et une femme décidément merveilleuse. Aussi ces femmes à l’aura lavande représentent un des derniers tours de force de mère Terre pour assurer sa survie. Les licornes au Canada, particulièrement au Québec, sont venues ici avec l’explorateur Christophe Colomb. La licorne a été créée dans l’éther au moment précis où Jacques Ier d’Angleterre, introduisit la licorne dans les armoiries de son nouveau royaume, le Canada, vers 1625.

Il y a trois espèces de licornes : la licorne à barbiche de chèvre, la licorne ressemblant au cheval sans barbiche et la licorne de mer avec un corps de serpent. Un fait inusité, la licorne ne peut être apprivoisée que par une femme. C’est ce qui explique les auras dorées de certaines femmes lors des marches en forêt. C’est leur lien sacré avec la licorne.

Gustave Flaubert nous donne une description poétique dans La Tentation de Saint-Antoine :

« J’ai des sabots d’ivoire, des dents d’acier, la tête couleur de pourpre, le corps couleur de neige, et la corne de mon front porte les bariolures de l’arc-en-ciel. Je voyage de la Chaldée au désert tartare, sur les bords du Gange et dans la Mésopotamie. Je dépasse les autruches. Je cours si vite que je traîne le vent. Je frotte mon dos contre les palmiers. Je me roule dans les bambous. D’un bond, je saute les fleuves. Des colombes volent au-dessus de moi. Une vierge seule peut me brider. »

(Gustave Flaubert, La Tentation de Saint-Antoine)

Toutes ces femmes devenant dorées en la présence de la licorne ont un lien énergétique puissant avec Gaïa, mère terre. Sur les armoiries du Canada, la licorne a des chaînes à la jambe gauche. En observant bien, on se rend compte que la chaîne n’est pas attachée. Notons d’abord que les animaux enchaînés, tels buffles, cerfs, lions, griffons, licornes, etc. se distinguent par leur force, leur fougue ou rapidité. Il ne s’agit certes pas d’une soumission complète puisque le bout de la chaîne reste la plupart du temps libre de toute attache. Notons aussi que ces animaux ne perdent jamais leur fière allure, voire leur férocité, comme s’ils s’étaient mis volontairement au service du titulaire des armoiries. Leur chaîne, en l’occurrence, ne fait que leur donner une apparence plus disciplinée. Leur puissance n’est plus aveugle, voire destructrice, mais ordonnée dans le même sens que la devise «Libre et ordonner». Il semblerait que c’est le sens qu’il faut retenir : la licorne se met volontairement au service du souverain. Aujourd’hui, mère Nature, Gaïa et vous toutes, chères femmes aux allures dorées, vous saluent.

Quels sont les attributs de la licorne? Comment peuvent-elles vous aider dans votre rôle au service de Gaïa? Bonne question. La première chose à noter : la licorne passe pas mal de temps à rêver; dans ces moments vibratoires très élevés, naissent les idées nouvelles car pour changer notre monde, il faut puiser ailleurs les idées et vos ambitions, car ce n’est plus la raison bébête qui doit vous guider, ni la logique, mais votre cœur et uniquement celui-ci.

L’énergie du cœur rend tout possible même les légendes.

Il suffisait pour purifier des eaux insalubres que la licorne y plonge le bout de sa corne. Elle était la première à boire là où le démon avait imprégné son négatif. Sa corne en pénétrant l’eau la purifiait et la rendait bonne pour les autres animaux. Pour cette raison, une poudre faite à partir de la corne de la licorne fut longtemps utilisée comme antidote contre les poisons. Selon la même logique, on utilisait ces cornes pour fabriquer des tasses antipoison et un rituel visant à garantir les aliments du roi contre les poisons, au moyen de bols et d’ustensiles fabriqués à même la corne de la licorne, s’était perpétué en France jusqu’en 1789. Une courte notice concernant les morses publiée en 1600 dans le The  Principal Navigations, Voyages, Traffickers and Discoveries of the English Nation (ed. Richard Hakluyt and Edmund Goldsmid) nous apprend qu’un antidote fabriqué à partir d’une défense de morse particulièrement longue provenant des Îles- de- la-Madeleine au Québec s’était montré aussi efficace contre les poisons que la corne de la licorne.

Donc, cette magnifique bête peut vous montrer où aller lorsque vous devez trouver des solutions inusitées pour améliorer votre vie et du même coup aider Gaïa. Sa corne, symbole d’intégrité, a sans doute aussi contribué à faire accepter la licorne comme être sacré.

Créature solitaire, elle devint le symbole de la vie monastique et ensuite celui de la chevalerie dont elle résumait les qualités essentielles : dévotion envers les dames, pureté, courage, dignité, sans oublier sa parenté avec le cheval. Les chevaliers en ornèrent fièrement leur bouclier. Alors, très chères amies fées, Elfes et toutes celles qui deviennent dorées, ce lien magique vous servira de mieux en mieux à mesure que vous faites confiance à votre cœur, ses besoins, ses joies, ses dilemmes et bien entendu votre enfant intérieur et la mission de votre passage ici et maintenant. La licorne non seulement éveille votre intuition, elle la rend audible lorsque vous êtes en sa présence. Vous êtes merveilleuses et courageuses mais rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire de tout faire seules; certains outils, comme la licorne, n’attendent que vos directives.

Donc, lorsque vous trouvez un endroit lourd et de basses vibrations, invoquez la licorne pour élever le taux vibratoire de l’endroit.