Avec tout ce qui se passe, vous posez-vous la question “où en sommes-nous rendus dans notre périple vers la cinquième dimension”? Je dirais pas très loin. Plusieurs d’entre nous sont encore aux prises avec le temps dans la quatrième dimension. Évidemment, ce n’est pas identique pour tout le monde. Comment savoir où nous en sommes? Eh bien, il y a des signes physiques qui indiquent que nous y arrivons! En fait, il y a sept indices qui nous aident même et nous encouragent à réaliser que nous cheminons un peu plus rapidement que certains confrères et consoeurs dans cette direction.

Premièrement, nous sommes capables de changer nos plans et de profiter d’une situation impromptue. Par exemple, il pleut aujourd’hui et vous deviez faire un pique-nique. Vous changez vos plans pour nettoyer la cave par exemple, le garage, écouter un film avec les enfants, etc. Ça n’a pas d’importance mais au lieu de bougonner vous vous adaptez. Il faut passer par cette dimension pour atteindre la cinquième. Un plan “B” pour tout.

Deuxièmement, les fameuses synchronicités. Plus nous sommes ouverts sur l’univers, plus nous attirons des synchronicités fréquentes et nombreuses. C’est surprenant, vous vous posez des questions et hop on vous présente quelqu’un qui a la réponse ou l’expertise. L’univers choisit la réponse, pas vous. Remerciez celle-ci pour chaque synchronicité. Ce n’est pas de la chance, c’est vous qui avez une ouverture suffisamment grande pour activer l’énergie créatrice autour de vous. Un taux vibratoire de 6 et plus vous assure de cela.

Troisièmement, le sentiment plus présent d’être guidé. Plus vous serez près de la cinquième dimension, plus vous réaliserez que vous êtes guidé dans vos choix, vos décisions et vos rencontres. À partir d’ici, vous pourrez faire confiance à la vie; elle vous procurera ce dont vous avez besoin. C’est l’étape la plus difficile. Si vous cherchez un emploi par exemple, ou avez besoin d’argent, les archontes vous guettent et sont prêts à vous siphonner tout l’optimisme et la confiance que vous pouvez générer.

Quatrièmement, vous êtes un être multidimensionnel, ne l’oubliez pas. Pour la plupart d’entre nous, notre multidimensionnalité se résume à nos rêves et petites excursions souvent inconscientes dans l’astral. Un indice que vous y arrivez : vous réalisez que vous pouvez de plus en plus manifester. Que ce soit un simple espace de stationnement, un bouquin, une rencontre, un reportage. Vous demandez et vous recevez de plus en plus fréquemment. Ce ne sont plus que de simples synchronicités, maintenant vous pouvez générer des opportunités. Vos plans se concrétisent plus facilement.

Cinquièmement, plus de  joie dans votre vie. Votre enfant intérieur, au lieu de se cacher et bouder intérieurement, crée des opportunités et attire des synchronicités qui font en sorte qu’il y a plus de joie dans votre vie. Dans le fond, c’est vous qui avez changé. Principalement, vous êtes capable de lâcher-prise. N’est-ce pas merveilleux : moins vous vous identifiez aux malheurs et difficultés et particulièrement aux gens qui vous font du tort ou qui ne contribuent en rien à votre bonheur, vous pouvez les oublier. Couper les liens sans hésitation.

Sixièmement, le lâcher-prise; souvent, il nous faut de l’aide pour accomplir cette tâche. L’aide la plus disponible vient des ondines, les fées de l’eau. Sur le bord d’un ruisseau ou rivière, même du fleuve, demandez à Méluzine de vous aider à lâcher-prise de …, remerciez et faites d’autres demandes si nécessaire.

Septièmement, l’univers est plus beau. Plus vous pénétrez dans la cinquième dimension, plus vous vous surprendrez à voir les belles choses de la vie sans pour autant les désirer. Une belle maison, un beau jardin, une belle voiture, etc., sans ressentir de tristesse aucune parce que ce n’est pas à vous. C’est juste beau et vous êtes assez chanceux d’être là pour le voir.

La vie est plus simple qu’on la met, simplifier tout c’est votre enfant qui fait cela. L’huile de sapin l’active et le garde à l’affût des opportunités pour être heureux. Ne lâchez pas, ça s’apprend.