C’est une nouveauté ce mois-ci. Il n’y a pas d’enregistrement vidéo dû aux circonstances de la pandémie. J’aurais pu en faire une virtuellement en groupe ouvert, ça ne disait rien à mon cœur. J’étais tentée d’en faire une, toute seule ou avec mes enfants… et ça n’a pas adonné dans le temps. C’est un mois où ça ne me dit pas d’enregistrer.

Cependant, ça me fait plaisir de vous donner par écrit, quelques conseils pour ceux et celles qui ont des difficultés à méditer.

Les difficultés sont :

  • Un corps mental qui n’est pas discipliné.

La solution est d’utiliser ses sens pour être à l’écoute du ressenti. Se concentrer sur sa respiration, le mental est content que nous lui donnions une mission. Écouter son battement de cœur, ainsi aller dans des zones alphas plus rapidement. Avoir un papier et crayon à côté et écrire les éléments importants pour ne pas oublier. Faire des sons vibratoires, comme le Ôm par exemple. Faire des étirements et les harmoniser avec son souffle. Écouter les ouvertures vibratoires que l’on vit. Observer notre non-volonté de se consacrer à notre cœur et divinité, puis se pardonner, s’accueillir et s’aimer. De la musique vibratoire, ou même une méditation guidée peut aider.

  • Une posture confortable.

Les entrainés eux, s’installent en position de lotus et peuvent rester des heures dans cette position. Le moyennement expérimenté , assis sur une chaise confortable, peut également méditer de façon efficace. Méfiez-vous si vous êtes couchés, pour ne pas vous endormir.

  • Un environnement viable.

Ça inclut une place propice pour être en paix et dans le calme. Le cellulaire, radio et télé sont fermés. Les voisins, les enfants et autres sont tranquilles. Mon truc c’est le bain, pas trop chaud, à une température parfaite. On peut ajouter du sel de mer qui purifie des énergies, des gouttes d’huiles essentielles de maîtres ascensionnés, des cristaux dans l’eau, une chandelle angélique. L’aisance et le bien-être amènent de grandes ouvertures vibratoires instantanées. Et, grâce à la lumière ainsi qu’aux éléments de l’eau, du feu, de la terre et de l’air, notre méditation s’active très rapidement et nous entrons dans des profondeurs sans y penser.

4-La méditation sous forme de don.

Celle-ci est active. On peut en faire sans le savoir, juste en étant dans son moment présent, concentré sur ce qu’on est en train de faire : Réaliser et développer ses dons. Exemple, un mécanicien passionné qui est heureux de travailler dans un moteur. C’est que lui et le moteur, il forme une bulle et le temps ne compte plus. Les sportifs qui reviennent à eux lorsqu’ils s’entraînent seuls. Danser une chanson que le cœur aime dans son salon. C’est une bonne introduction à la méditation puisque le physique et l’esprit se fusionnent, même si on est dans l’action. Le but, c’est de concentrer cette rencontre en un élément bien connecté. On reçoit beaucoup

Quand on prie, on envoie nos demandes. Quand on médite, on reçoit nos réponses. On peut se guérir aussi, changer ses codages et programmations. C’est l’état d’être pour arriver à grandir, s’alimenter. Les grands sages de ce monde nous conseillent de faire une action, suivi d’une pause, même si ce n’est que quelques respirations. Une respiration parfaite, c’est d’inspirer par le nez 7 secondes et d’expirer par la bouche 7 secondes, en gonflant son ventre.

N’hésitez pas à consulter les vidéos des méditations précédentes. Il y en a 24 en attendant la prochaine chronique. Merci!

Julie L.