Beamer est un terme anglais qui pourrait signifier émettre, rayonner, envoyer. Le sujet sur lequel va beamer une personne peut être social, politique et même sportif. Ce n’est pas que spirituel comme plusieurs pourraient le penser. Beamer est en réalité l’art de centrer son énergie émotionnelle sur une idée et VOULOIR qu’elle se réalise. J’en ai parlé aussi sous le nom d’égrégore.

Le sérieux et la détermination ancrée dans chacune des molécules de la personne sont essentiels pour que la pensée devienne un faisceau laser et quand d’autres beamers diffusent le même faisceau sur le même sujet, il s’ensuit l’atteinte d’une masse critique.

Je ne suis pas emballé par ces regroupements de beamers pour agir et changer les choses. Désolé! Ça ne marche pas comme ça. L’explication à cela est fort simple. De la même façon que personne ne peut jamais rêver exactement la même chose au même moment en rêve, il est extrêmement difficile de créer un faisceau cohérent de lumière pour obtenir un effet laser.

C’est de la science ça. Pour obtenir un faisceau de lumière cohérente ou un faisceau de pensées cohérentes, il faut ÉNORMÉMENT D’ÉNERGIE. Et 300 personnes ensemble ne constituent pas un faisceau 300 fois plus puissant. Trop de parasites, c’est à dire d’idées variées, contraires, opposées etc.

Le laser est de la lumière cohérente par opposition à une ampoule ordinaire qui garroche son rayonnement en boule et non en trait. Des milliers de gens peuvent vouloir passionnément un changement, mais la formulation va varier en contenu, en intensité et ce seront alors des faisceaux de type « lampe de poche » qui n’auront jamais la substance cohérente et pénétrante du laser.

Bref, ça fonctionne mieux quand les pensées cohérentes à travers le monde finissent par se retrouver par elles-mêmes, sans efforts et sans qu’on le sache. C’est aussi la loi sur les champs morphogénétiques mais j’ai pas assez de place alors, une autre fois.

L’humain n’a pas cette capacité d’émettre un faisceau cohérent, seul l’Esprit a ce pouvoir et on a beau le consulter sur la question, il ne répond jamais.

Partant du fait bien établi que Je suis Esprit d’abord, humain ensuite, ma conscience humaine est donc en contact avec mon Esprit, mais pas nécessairement l’inverse de manière consciente.

Chacun de nous a un mandat assez précis sur cette planète, compte tenu de l’expérience que nous avons de notre existence et de notre parcours. Nous sommes outillés pour recevoir nos Directives d’une manière ou d’une autre.

Chacun de ceux capables de comprendre cet article peut dire : « Mon Esprit vibre d’une fréquence d’attraction que je reconnais, ou il vibre d’une fréquence de répulsion que je reconnais tout autant, ou il ne vibre pas du tout. »

L’attraction signifie que ce que je lis, vois ou entends a une importance directement reliée à mon mandat et rarement à autre chose. La répulsion signifie que ce je lis, vois ou entends doit être immédiatement repoussé, mandat ou pas. Quand je lis un article sur des résultats sportifs, moi personnellement, mon Esprit est très calme dans son coin et sifflote !

LES EFFETS PRODUITS PAR LES BEAMERS

Esprit d’abord, humain ensuite, signifie que nous sommes chacun et chacune d’entre nous un Esprit éternel et immortel. Si vous n’avez pas du tout le sentiment d’être éternel et immortel, ce sont les millénaires de conditionnement religieux qui ont lié votre immortalité à un système de croyances définis par des humains. Et non Dieu.

Si vous approuvez cela, l’Église vous condamne, c’est de l’hérésie et du blasphème. Faites gaffe à vos fesses, Lucifer vous attend. La science a fini le travail en déniant l’immortalité et même l’existence de l’Esprit. Je savais dans quoi je m’embarquais dans cette vie et qui en aurait pas de facile.

Les conséquences immédiates de la présence d’un Esprit dans l’être humain ont fait évoluer notre race de façon quantique, la faisant passer du grand singe érectile à l’homme moderne en un temps record laissant derrière l’animal sans ce JE identitaire spirituel.

Ajoutons à cela les modifications génétiques que nous avons subies, de la part de nos Supérieurs, ça donne ce que nous sommes (pas très édifiant ces temps-ci !).

En tant qu’humain porteur d’un Esprit, nous émettons autour de nous un champ pulsé d’énergies diverses dont l’ensemble constitue une vibration.

Cette Énergie est en nous et autour de nous et Georges Lucas lui a donné le nom de « Force » pour ses Star Wars. Les objets sont imprégnés par l’énergie des gens qui y touchent, ce qui explique certains cas de détectives psychiques.

Vous entrez dans un endroit qui vous retourne l’estomac ? C’est que vous êtes sensible à la médiocrité de l’énergie émise par les murs de cet endroit, énergie provenant des gens médiocres qui y vivent ou y ont vécu par énergie résiduelle. Et, l’inverse est vrai, si vous adorez l’endroit.

Personnellement, je ne vois pas les auras, mais je les ressens et ce n’est pas toujours agréable, c’est comme capter leurs pensées. Certaines personnes affichent un magnifique sourire et pourtant ils sentent les égouts parce que leur énergie est d’une saleté repoussante.

À l’inverse, certaines personnes au physique peu amène dégagent une énergie extraordinaire. Je ressens tout cela, de plus en plus intensément d’ailleurs avec les années, et ce, depuis mon très jeune âge.

Être sensible, c’est cela. Les gens, en général, disent que ce sont nos émotions qui nous contrôlent, mais ils ont tout faux. C’est notre capacité de ressentir les types d’énergies dégagés par les gens, lesquelles vont alors faire émerger nos émotions.

Il est alors naturel pour nous d’être en réaction émotionnelle quand nous ressentons que c’est de la merde ou de la joie alors que les autres autour de nous ne ressentent rien. « T’es donc ben sensible ! » vont-ils alors nous dire un peu bêtement, parce que la subtilité des énergies leur échappe complètement.

Cela n’a rien de sorcier, c’est à la portée de tout le monde, il s’agit simplement de commencer à vivre en partant du principe que nous sommes Esprit bien avant d’être humain. Ça fait chier des briques à l’égo, mais bon il finit par s’en remettre, c’est tout !

Je vais probablement y revenir puisque c’est un de mes sujets préférés et comme ce que je capte depuis 3 mois n’est que de la merde, alors ça fait du bien de parler d’autre chose qu’une saleté de comportement tyrannique de la part d’autorités qui outrepassent leurs droits.

Jean Casault