Qu’est-ce que l’énergie constructive?

L’énergie constructive est l’élément qui façonne les briques qui serviront à l’édification de la matière. Cette énergie est divisée en douze grandes catégories qui sont toutes aussi nécessaires les unes que les autres dans la création des mondes.

Quelle est l’origine de l’énergie constructive?

L’énergie est toujours d’origine divine mais elle est organisée de telle sorte que chaque alvéole contient un élément différent, mais incapable seul d’édifier une structure électrique.

Quel est l’élément des douze alvéoles dont est constitué l’énergie constructive?

L’alvéole, au centre d’un carré d’énergie, contient de l’énergie rouge. De cet alvéole, se dégagent quatre racines formant des anneaux dans lesquels se logent, à droite, de l’énergie verte et violette. De ces alvéoles sortent quatre racines formant des ovales dans lesquels il y a à droite, de l’énergie orangée et rouge ombré. Cette cellule contient ce qu’il faut pour construire toutes les formes de matière qui composent l’univers.

Comment ces différentes énergies opèrent-elles?

Lorsqu’un alvéole libère son énergie complémentaire, celle-ci entraîne avec elle les deux énergies primaires qui la composent et à leur suite les ombrées de leur catégorie et la primaire de la matrice. Exemple : le vert entraîne le jaune, le bleu, le vert ombré, le jaune ombré, le bleu ombré et le rouge. Ces différentes espèces d’énergie sortent de la cellule, formant un courant qui déclenche d’énormes forces ultima- tomiques.

Ce courant circule entre les cellules qui sont éloignées entre elle de deux fois leur étendue, attirant dans son sillage l’énergie complémentaire, ombrée et primaire, de même nature, et suivant le même plan que celles qui l’ont formé. Cette coulée d’énergie diverses grossit en s’enroulant sur elle-même à une vitesse égale à celle des ultimatons qui la composent. Cette masse devient une matière gazeuse, encore incapable, mais déjà porteuse des éléments qui pourront devenir les briques diversifiées d’une matière qui construira des mondes à la grandeur du cosmos. Les alvéoles d’une cellule d’énergie sont le réservoir de tous les éléments nécessaires à la création des univers et à leur évolution jusqu’à la perfection dans l’harmonie de toutes choses.

Qu’est-ce qui détermine l’espèce d’énergie qui doit déclencher le courant qui deviendra une masse gazeuse au potentiel de matière minérale, etc?

L’énergie de la matrice d’une cellule est régie par les ultimatons qui la forment, leur nombre et l’arrangement de leur structure. C’est toujours la complémentaire de l’énergie de la matrice qui est à l’origine d’un courant. Ainsi, la matrice de l’énergie rouge fera déclencher le vert. Alors, la matière deviendra végétale après des milliards d’années.

Cette matière qui, au commencement, est uniformément grise et molle, passera par une infinité de transformations.  Elle vogue dans l’espace sous forme de petits grains circulaires de la grosseur d’une pointe d’épingle fine. Lorsque c’est l’énergie violette qui met en marche le courant, la matière deviendra animale après des milliards et des milliards d’années, le double du temps de la matière végétale.

Cette matière est blanche et si légère qu’elle ne peut donner aucune forme à sa masse; elle reste floue comme une couche très mince de gaz et flotte au-dessus des autres formes de la matière. Lorsque c’est l’énergie orangée qui est à l’origine du courant, la matière deviendra minérale et sera légèrement teintée de rouge. Elle aura la forme d’un grain de blé. Elle voguera au-dessus de la matière végétale pendant des millions d’années.

Lorsque c’est la cellule tout entière qui se vide d’un seul élan, elle emporte dans son sillage toutes les différentes énergies d’une étendue de l’infini. Celle énergie formidable deviendra une matière éthérique impalpable, sans couleur et sans forme. Elle pénètrera toutes les couches de la matière en formation. Les grains eux-mêmes en seront imprégnés jusqu’au fond de leur texture. Cette matrice est faite d’une infinité d’ultimatons qui, se groupant, ont formé un minuscule carré. C’est alors que se développent les alvéoles en commençant par celui du centre où les ultimatons rouges s’y précipitent, puis les alvéoles de droite, etc.

Comment sont nés les ultimatons qui constituent la matrice?

Les ultimatons qui constituent la matrice sont nés des courants d’énergie qui ont diminué la vitesse de leurs vibrations jusqu’au point de la condensation d’une partie de leur contenu. Les ultimatons d’énergie primaire sont les premiers à grouper autour d’eux de l’énergie complémentaire et ces derniers attirent ceux de l’énergie ombrée.

Ces différentes agglomérations d’ultimatons forment des matrices qui n’ont pas toutes le même code d’extension. Les unes ont un code pour former une matière minérale, les autres une matière animale. Et finalement, le grand attrait des trois primaires et des trois complémentaires éthériques. L’énergie constructive est appelée ainsi  parce que c’est elle qui crée la matière d’où sortira l’univers avec ses milliards d’êtres intelligents à l’esprit immortel.

Qu’est-ce qui détermine le code de la matrice?

Le code de la matrice est déterminé par l’énergie primaire des ultimatons, leur disposition autour de la cellule ainsi que leur nombre, leur catégorie. Par exemple, un ultimaton jaune, ceux qui seront attirés par lui seront d’origine bleue. Si le jaune s’unit au bleu, ceux qui viendront s’y greffer seront d’origine rouge. Si un bleu et un rouge s’unissent, ils attireront ceux d’origine jaune. Il en est de même pour les complémentaires.

D’où provient cet attrait? Cet attrait a pour origine l’équilibre inscrit dans l’énergie même. La rouge détermine l’aptitude à créer de nouvelles formes. La jaune à construire selon un plan que contient la bleue. Alors, ces forces s’unissent toujours en plus ou moins grande quantité. C’est pourquoi les matrices des cellules d’énergie n’ont pas toutes le même code. Le plan de construction d’un groupe de matrices n’est pas nécessairement le même que celui du groupe voisin.

À quoi obéit l’énergie?

L’énergie, étant d’origine divine (île centrale du cosmos), ne peut faire d’erreur, mais elle a mis en œuvre un plan à l’échelle cosmique qui doit se réaliser en passant par une infinité de transformations qui semblent inutiles parfois à l’intelligence humaine. Il est vrai que la nature paraît gaspiller ses réalisations mais ces essais vus du haut des temps ne sont que l’évolution matérielle de la matière.

Bonne prise de conscience!

 

*****Ronald a l’autorisation d’utiliser les enseignements d’Adéla Sergerie de son livre Sciences Cosmiques.