Il faut se rappeler que notre âme n’a pas créé elle-même la matière qui compose notre corps. Ni même les énergies qui composent nos corps subtils. En effet, la matière qui compose l’univers a été créée bien avant notre incarnation. Rappelons-nous que cette matière terrestre a d’abord été au cœur d’une étoile, comme nous l’a appris la science.

La matière du corps nous est prêtée par la terre et elle retournera à la terre pour éventuellement servir à autre chose. C’est pourquoi je dis que la matière est « générique ».

Notre cerveau matériel n’a donc aucun moyen de se souvenir de la provenance de l’âme, de la partie spirituelle de notre être. Il peut encore moins se souvenir de la mémoire d’une âme. C’est ce qui est à l’origine du fameux voile de l’oubli.

En tant qu’humain, notre nature est double. D’origine à la fois spirituelle et matérielle. La matière contient la mémoire de nos ancêtres grâce à l’ADN mais comment retrouver la mémoire de notre âme? Comment retrouver la mémoire de cette partie spirituelle de notre être?

Bien entendu, il ne s’agit pas d’une obligation de retrouver cette mémoire de la partie spirituelle de notre être. Nous ne venons pas sur terre dans ce but et le cerveau n’est pas conçu pour contenir la mémoire d’une âme. De toute manière, il ne sert à rien de s’en inquiéter car l’âme n’a rien oublié.

Mais si nous pouvions retrouver cette mémoire, notre vie ne retrouverait-elle pas tout son sens? Ne deviendrait-elle pas plus belle et plus facile? La réponse est oui, le fait de retrouver, de reprendre contact avec la partie spirituelle de notre être est effectivement d’une aide précieuse.

Ce n’est pas un hasard que votre âme souhaite se manifester à vous à travers vos ressentis et vos intuitions. Elle possède une vaste expérience. Pour parvenir à établir ce contact, elle vous invite à vous ouvrir, à abandonner vos croyances et surtout à moins vous juger. Il vous sera difficile de parvenir à vous aimer si vous vous jugez vous-même ou si vous vous comparez aux autres.

Vous ne retrouverez pas toute la mémoire qui est demeurée derrière le voile de l’oubli et ce n’est pas l’objectif, comme je le disais. Mais vous obtiendrez une forme de guidance provenant de la partie la plus éclairée de votre être.

Le cerveau est conçu pour percevoir et pour interpréter. Il peut ressentir. Il vous appartient d’apprendre à porter attention à vos ressentis.

Luc Côté