Avez-vous occasionnellement besoin d’être réconforté(e)? Savez-vous demander clairement du réconfort? Est-ce qu’une personne FORTE a besoin qu’on la récon-FORTE? Est-ce que vous attendez que l’autre comprenne que vous avez besoin d’être réconforté? Et qu’il vous offre son attention pour que vous puissiez vous déposer dans ce moment d’échange qui vous permettra de vous rétablir et de continuer votre chemin plus léger?

Eh bien moi, j’avais peine à demander CLAIREMENT du réconfort auprès de mes proches. J’espérais qu’en disant que je n’allais pas bien, que j’arrivais difficilement à gérer les événements qui venaient de m’arriver, et que j’aimerais bien les voir, que ces personnes comprennent que j’ai besoin de réconfort sans avoir à leur dire spécifiquement : svp, viens me prendre dans tes bras, j’ai besoin de réconfort…

Et pourtant, je suis là quand quelqu’un a besoin, je vais même anticiper sa demande et lui offrir ma présence, mon écoute, mes bras et tout mon ÂmeOur.

Est-ce qu’une personne forte a besoin qu’on la récon-FORTE? OUI, et même encore plus, car on lui offre rarement du support. On la considère tellement forte qu’il apparaît normal qu’elle n’ait besoin de rien ni de personne! Alors que la victime attire toujours l’attention de son entourage : pauvre petite, elle a besoin d’être protégée, elle est tellement fragile, la moindre petite chose la bouleverse, etc.

Nous avons tous besoin d’une main tendue, d’une épaule pour se déposer, de bras pour nous faire un gros câlin qui soulagera notre gros chagrin, et d’un cœur chaud pour sentir l’ÂmeOur guérisseur faire son œuvre.

Le réconfort, c’est un espace d’accueil sans jugement.

Un espace d’ÂmeOur sans attente.

Un espace de douceur pour que l’on puisse s’y lover le temps de soulager une blessure, un grand stress, un mal-être passager.

Un espace de sécurité pour parler de ce qui se passe dans notre vie et qui nous a fait perdre notre alignement.

Un espace de paix pour retrouver notre vérité.

Un espace pour donner et recevoir de l’ÂmeOur.

Lorsque l’on veut du réconfort, c’est pour se retrouver et non pas pour que l’autre se charge de tout, ou nous décharge de toutes nos responsabilités. On a juste besoin d’être accueilli dans notre état d’être chancelant, pour prendre le temps de retrouver notre rectitude.

Vous souvenez-vous d’un moment de grande frayeur quand vous étiez enfant? Et maintenant, voyez l’image de votre papa ou votre maman qui vient vous entourer de ses bras sécurisants. C’était miraculeux comment en peu de temps, vous retourniez dormir ou jouer paisiblement! Heureux les enfants qui ont pu bénéficier de parents réconfortants.

Ce ne fut pas mon cas… J’ai donc trouvé du réconfort dans ma spiritualité, et ma spiritualité m’a portée jusqu’à maintenant. À 8 ans, j’ai fait une NDE et j’ai touché cet état indescriptible de baigner dans la lumière de la Source de toute vie. Pour ceux et celles qui aiment les anges de la kabbale, le réconfort est la spécificité de l’énergie 40 Yeiazel.

Comme j’ai manqué de réconfort enfant, je deviens maintenant mon parent bienveillant, et régulièrement je vais réconforter mon enfant intérieur.

Bonne expérimentation de cette énergie bienveillante qu’est le réconfort!

: de nouveau ou encore

Con : avec

Fort : Réconfort est, pour moi, se retrouver avec notre force!